BIOGRAPHIE
 
Né en Lorraine à Nancy.
 
Formé dans les ateliers d'artistes à Strasbourg, à Paris et à l'Ecole Supérieure d'Art de Mulhouse.
 
Inscrit Maison des Artistes
 
Président de l'Association Arc en Ciel (atelier de dessins de modèles vivants)
 
----o----

Sans détour.
 
J'annonce ici la couleur. Le vocabulaire de la peinture est mon sujet, concret, sans détour aucun, sinon celui imposé par le langage des formes carrément posées là, en équilibre sous les yeux du regardant.
 
Vous y verrez peut-être une étape de l'histoire de l'art appelée "abstraction géométrique". Mais ce coup de dés-là est aussi plus sensible je crois, plus osé, comme une confidence envoyée à la cantonade et laissant chacun voir dans ses propres yeux comment vibre une couleur, comment surgit une ligne et se compose une forme, tout simplement, mais avant tout - et sans détour - au fil de ces quelques propositions organisées comme une série.
 
Eric Floerke (homme de lettres octobre 2015)
 
Le rouge et le noir. Deux couleurs déclinées dans une gamme de tons allant de la flamme au fond du volcan, bouillante, ardente, d'une luminosité brûlante, pour passer finalement au rouge rouille, vieux, fatigué, refroidissant et avec une texture qui semble tomber de la toile comme des flocons de métal trop longtemps exposés aux éléments.
 
L'art de Michel Schwebel nous captive par son apparente habilité à passer du chaud au froid, autant dans les émotions évoquées que par les couleurs. Huiles et acryliques sont traitées avec tout autant d'énergie en gardant une subtilité comme une retenue respectueuse face à une ardeur qui bouleverse.
 
Anaïs Laurent (galeriste Galerie Quint-Essences CH Neuchâtel 2014)
 
Lorsqu'il intitule ses œuvres Rouille ; lorsqu'il va jusqu'à écrire ce mot -seul élément figuratif dans ses univers abstraits- en quasi-filigrane ; Michel Schwebel insiste-t-il sur la couleur dont les rouges granités font plutôt penser aux cendres incandescentes d'un volcan en éruption ? Ou sur cet élément né de la corrosion de matières métalliques symbolisant le passage du temps, et l'impossibilité de résister à cette lente dégradation ? Les deux à la fois, peut-être ?
 
Jeanine Smolec-Rivais (Catalogue Evasions de la Peinture août 2013)
 
En permanence Galerie Zee-Art à Strasbourg
 
Collections privées
 
Allemagne, France, Suisse, Paris, Poissy, Strasbourg, Furdenheim, Ittenheim, Traenheim, Mulhouse, Morschwiller, Niederbronn les Bains, Bourbach le Bas, Niederbrück, Osenbach, Obernai, Riedisheim…